WINNIE ET NELSON MANDELA, DEUX COCUS COCUFIÉS

WINNIE ET NELSON MANDELA, DEUX COCUS COCUFIÉS

C’est sans doute une des infidélités les plus scandaleuses de l’histoire . L’affaire a explosé après que l’ex-femme de Mandela ait nié les accusations d’infidélité et de malversations de fonds du Congrès National Africain (ANC). Elle trompait effectif Nelson Mandela avec  un avocat dénommé Dali Mpofu. Ils se sont connus lorsque Mpofu a été embauché par le Département d’Aide Sociale de l’ANC, alors dirigé par Winnie Mandela.

Après avoir nié les deux accusations, une lettre dirigée à Mpofu l’a trahie. Dans la correspondance, Winnie Mandela parlait ouvertement des problèmes de la relation sentimentale qu’elle entretenait avec son amant qui la trompe également avec une autre femme en utilisant  l’argent qu’il avait reçu et qui provenait de son département. La lettre de Winnie Mandela  atterrit dans les bureaux du Sunday Times de Johannesburg, qui en publie l’intégralité. Moins d’un mois après la publication de la lettre, Nelson et Winnie Mandela ont annoncé leur séparation.

Flash back sur un couple de cocus cocufiés. En 1956, Winnie a 20 ans. Elle rencontre Nelson Mandela dans un magasin. Elle est avec Adelaïde, sa camarade de chambre, et son mari Oliver Tambo, copropriétaire du cabinet d’avocats Tambo-Mandela. Malgré les seize ans qui les séparent, Nelson Mandela, qui est déjà une figure célèbre de la communauté noire, marié et père de trois enfants, a le coup de foudre. Winnie commence à le fréquenter, tout en sortant avec Kaizer Matanzima, un cousin de Nelson. Elle fréquente aussi un étudiant du nom de Barney. À la suite d’un différend avec son cousin au sujet de la jeune femme, Nelson Mandela fait valoir le droit d’aînesse pour forcer Kaizer à y renoncer.

Le 10 mars 1957, un an jour pour jour après leur première rencontre, Mandela demande Winnie en mariage, ce qu’elle accepte, avouant plus tard son amour fou pour lui. Barney, foudroyé par la nouvelle, tente de se suicider. Winnie restera un certain temps à son chevet.
Nelson, récemment divorcé et accusé de haute trahison contre l’État, est sans ressources.

Winnie s’est liée  notamment d’amitié avec Lilian Ngoyi, la première femme élue à la tête de l’ANC et ancienne maîtresse de Mandela. Celle-ci contribua à son intégration dans l’ANC. Après que son père a accepté, non sans peur pour sa fille, son mariage avec Nelson Mandela, désormais aussi connu que harcelé par la police, le couple a célébré  un mariage traditionnel à Bizana et avait fait  de même à Qunu, le fief des Mandela. Mais Nelson, à cause de contraintes judiciaires, ne peut s’y rendre. Cet empêchement fera dire à Winnie que leur mariage n’a pas été considéré comme valide par les anciens.

Deuxième épouse de Nelson Mandela (1957 à 1996) et mère de ses deux filles, Zenani et Zindzi, séparée de fait de son mari dès 1992, elle n’a jamais exercé  le rôle de Première dame  quand Nelson Mandela devient président d’Afrique du Sud en 1994, rôle qui est alors attribué à l’une de ses filles, puis à Graça Machel que Nelson Mandela épouse en 1998 après avoir divorcé de Winnie deux ans plus tôt.

(Visited 14 times, 1 visits today)

Articles Recents

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *